Conseils aux acquéreurs d'un bien immobilier

Acheter un bien immobilier > Conseils acquéreurs > Chasseur immobilier > Simulateurs financement > Diagnostics immobiliers > Nos biens immobiliers

CONTACTEZ-NOUS !

 

 

Acheter un bien immobilier

Acheter un logement est souvent le projet de toute une vie. Il est très important de bien choisir votre professionnel de l'immobilier. Celui-ci doit impérativement très bien connaître son secteur.

De par sa connaissance du marché local, l’agent immobilier ou le négociateur immobilier dispose des arguments nécessaires pour amener le vendeur à négocier le prix initial, ce qui est bien plus difficile entre particuliers car ils sont pas des professionnels de l'immobilier.

Faites une étude de votre budget immobilier

Dans 80% des cas, l’achat d’un bien immobilier nécessite la mise en place d’un financement immobilier. Quels sont les revenus du foyer pris en compte ? Quel est votre apport personnel ? Quel sera votre revenu résiduel après la mise en place du prêt ? Tenez compte des taxes et assurance.

Passez du temps à rechercher des solutions de financement adaptées à votre profil et à votre budget. Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier se chargera d’organiser un rendez-vous avec notre conseiller CAFPI. Dès  à présent, vous pouvez utiliser nos outils de simulation (frais de notaire, capacité d’endettement, mensualités, etc.)

Trouvez le bien immobilier que vous recherchez

Dressez une liste très approfondie de vos impératifs avec votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier : secteur, surface, nombre de pièces… De nos jours, beaucoup d’options s’offrent à vous pour trouver votre bien : annonces publiées par les professionnels de l’immobilier (Internet, journaux et presse spécialisée), vitrines des agences immobilières du secteur concerné ou par des particuliers (sans protection contre les vices cachés). Faites chiffrer les éventuels travaux par votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier. En général, un bien ancien avec travaux est moins cher qu’un bien rénové ou neuf. Vous pourrez donc peut-être réaliser une bonne affaire à condition de vérifier que le montant des travaux à réaliser n’est pas trop élevé. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier.

Choisissez bien votre notaire. Vous pouvez vous laisser guider par le notaire du vendeur ou vous pouvez demander à un notaire de se charger de votre achat. Dans ce cas, deux notaires seront en présence, l’un chargé des intérêts du vendeur et l’autre chargé de vos intérêts. Quoi qu’il en soit, cela ne vous coûtera pas plus cher, les deux notaires se partageront les honoraires.

Les visites

Evitez de visiter le soir quand la luminosité n’est plus optimale. Lors de la première visite avec votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier, il convient de s’attacher à l’agencement. Essayez de vous projeter dans les lieux et interrogez-vous sur la distribution des différentes pièces. La décoration ou l’ameublement peuvent être facilement changés mais pas l’agencement des pièces. Observez l’état des murs, des sols, des sanitaires, etc. Si le logement vous a plu et que vous décidez de faire une deuxième visite, essayez de visiter à un autre moment de la journée afin de pouvoir évaluer la luminosité et les éventuelles nuisances sonores.

N’hésitez pas à vous promener dans le quartier si le logement ne se trouve pas dans un milieu trop rural, discutez avec les voisins, renseignez-vous sur les commodités (transports, écoles, commerces).

Le compromis de vente

Vous êtes décidé à acheter votre bien immobilier. Le vendeur vous a fourni les diagnostics obligatoires. C’est le moment de passer à la signature du compromis de vente chez notaire.

Il existe deux sortes d’avant-contrat :

  • La promesse de vente : elle est unilatérale et n’engage pas l’acheteur qui dispose seulement, pendant une période déterminée dans le contrat, d’un droit d’option sur le bien. A déconseiller sauf pour un acquéreur qui souhaite bloquer plusieurs biens pour n’en choisir en définitive qu’un seul, ou aucun !
  • Le compromis de vente engage définitivement les signataires. Tout acheteur d’un logement à usage d’habitation ayant signé un compromis dispose d’un délai de rétractation de 7 jours.

L'acte authentique de vente

L’acte authentique de vente est le document définitif signé devant notaire. Ce document présente des éléments que n’ont pas les autres actes, c’est-à-dire l’engagement professionnel du notaire, la date certaine, la force probante supérieure et la force exécutoire. L’acte authentique ne pourra être signé qu’après la levée des éventuelles conditions suspensives stipulées sur le compromis, la plus fréquente étant la condition suspensive d’obtention de prêt.

Dans la plupart des cas, c’est le notaire du vendeur qui reçoit l’acte ("il tient la plume"), assisté le cas échéant du notaire de l’acheteur. Les autres frais liés à la vente (les émoluments et les droits et taxes payés au Trésor public) demeurent intégralement à la charge de l’acheteur. Durant tout le processus d'acquisition : écoutez votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier.

 

CONTACTEZ-NOUS !

 

Acheter un bien immobilier > Conseils acquéreurs > Chasseur immobilier > Simulateurs financement > Diagnostics immobiliers > Nos biens immobiliers