Processus de vente d'un bien immobilier

Vendre un bien immobilier > Conseils vendeurs > Evaluation professionnelle > Diagnostics immobiliers > Processus de vente

Communication professionnelle de votre annonce immobilière

Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier diffusera votre propriété sur le site N°1 des professionnels de l’immobilier : www.seloger.com. Votre agent fera connaître votre bien à la fois aux acheteurs potentiels et à la communauté des professionnels de l’immobilier. Il mettra en place des stratégies marketing spécifiques : panneau « A vendre », flyers, photos, diffusion de votre annonce sur notre site internet et sur l’ensemble des sites internet référencés par notre réseau, webmarketing, home staging, visite virtuelle à 360°... Les photos sont incontournables. C’est souvent pour l’acheteur le premier contact avec le bien. Les images sont essentielles pour attirer et captiver l’intérêt du futur acquéreur. Il est préférable de photographier les lieux avec des meubles rares et choisis méticuleusement en laissant quelques lampes allumées pour donner une ambiance chaleureuse. L’éclairage est un élément essentiel. Les photos reflètent la qualité du bien ce qui fait la différence avec les autres annonces immobilières concurrentes.

Recevoir une offre d’achat

Dès qu’un acquéreur souhaitera acquérir votre maison, il vous fera une offre d’achat de votre maison par écrit. Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier l’accompagnera dans la rédaction de cette offre, qui requiert un formalisme. Ce document est une étape très importante du processus de négociation, mais n’a pas valeur de compromis de vente, qui sera établi ensuite chez notaire (avec conditions suspensives et séquestre), une fois la négociation terminée avec un accord trouvé sur le prix et les conditions de la vente.

L’offre d’achat permet de démarrer les négociations. Trop souvent mal conseillés, voire pas du tout accompagnés, par leur agent immobilier ou leur négociateur immobilier, les vendeurs se contentent de refuser une offre qu’ils jugent trop faible et mettent fin à toute discussion alors que c’est justement à ce moment précis que toute la négociation commence. Il convient impérativement de faire une contre-proposition, si celle-ci est inférieure à vos attentes et à vos espoirs. Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier vous aidera à rédiger une contre-offre en étudiant dans un premier temps :

  1. le prix offert
  2. le montant de l’apport personnel de l’acquéreur
  3. s’il achète comptant ou s’il a besoin de recourir à un financement
  4. de sa quotité et de sa durée
  5. du montant du séquestre proposé
  6. des frais qu’il prendra à sa charge (mises en conformité, réparations éventuelles, travaux, peintures, jardin ...)
  7. d’une offre sur le mobilier et les équipements éventuels de la maison
  8. d’autres éventuels travaux ou frais à acquitter

Négocier une offre pour vendre

Rarement le prix et les conditions offerts sont acceptés du premier coup par le vendeur. La plupart des offres d’achat se négocient avant de parvenir à un accord et d’être acceptées, puis d’être régularisées par un compromis de vente chez notaire. Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier vous accompagnera dans la rédaction de la contre-offre et vous permettra de négocier dans les meilleures conditions tous les éléments suivants :

  1. Le prix offert
  2. L’acceptation ou non du recours à un financement
  3. Le montant de l’apport personnel et du dépôt de garantie chez notaire
  4. Les travaux et qui les prend à sa charge
  5. Le prix de vente du mobilier
  6. L’aménagement du jardin
  7. Les peintures
  8. La date de signature de l’acte définitif et de remises des clés

Il est important de connaître autant que possible votre acquéreur, son budget, son délai et tout particulièrement sa motivation à acheter votre maison. Une négociation n’est pas une bataille. L’objectif n’est pas de réussir à imposer ses conditions à l’autre partie, mais de parvenir à un accord gagnant-gagnant où chaque partie y trouve son compte. A chaque concession accordée doit correspondre une contrepartie.

Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier vous guidera dans la stratégie à appliquer et dans la rédaction de la contre-offre. Il ne faut jamais refuser catégoriquement une offre et bien souvent la première offre qui vous parviendra sera la meilleure. Pourquoi ? Tout simplement parce que celui qui vous a fait la première offre recherche souvent depuis longtemps et qu’il a clairement identifié votre maison comme étant celle qu’il souhaite vraiment acheter. Le travail de négociation de cette offre fera toute la différence : c’est la grande valeur ajoutée de votre agent immobilier ou de votre négociateur immobilier.

Dans un climat économique difficile, vous n‘avez pas tant d’offres que ça... et attendre une meilleure offre peut durer une éternité... et ne jamais venir ! Toute offre doit être minutieusement étudiée et si vous décidez de ne pas l’accepter, votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier vous accompagnera pour rédiger une contre-offre.

Le compromis de vente

Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier s’assurera que tous les diagnostics obligatoires soient bien effectués. Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier recueillera tous les éléments nécessaires à l’établissement du dossier préparatif à l’établissement du compromis de vente (états civils, régimes matrimoniaux, copies des titres de propriété) et transmettra un dossier complet au notaire chargé de la rédaction de ce compromis, qui précisera toutes les conditions suspensives négociées.

Levée des conditions suspensives et signature de l’acte authentique

45 jours après la signature du compromis de vente, l’obtention du financement devra être obtenue. Ce qui signifie offres de prêt éditées et signées (après le délai de réflexion de 11 jours de la loi Scrivener - sauf pour les SCI qui n’y sont pas soumises). Si l’acquéreur n’est pas en état de fournir un accord de prêt dans ce délai, et s’il n’a pas non plus fourni d’attestation de refus de prêt bancaire, la clause pénale s’applique. Il devra payer 10% du montant de l’acquisition à titre d’indemnité au vendeur. Rassurez-vous, votre Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier supervisera l'obtention du financement grâce à notre partenaire courtier en prêts immobiliers. Il s’assurera également que toutes les préconisations notées au compromis ou sur les diagnostics (mises en conformité etc ...) sont bien effectuées, que toutes les conditions suspensives sont levées et que les fonds sont bien débloqués et arrivés chez le notaire avant le jour de la signature de l’acte définitif.

Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier sera avec vous le jour de la signature de l’acte authentique. Il s’assurera que les clés sont bien remises en mains propres et qu’une check-list vous est remise pour prendre possession des lieux en toute facilité (numéros de téléphones et références EDF, Gaz, téléphone, câble, etc ...). Il vérifiera que vous ayez bien votre attestation d’assurance dans les mains.

Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier est un professionnel dont le métier est de prendre en charge la totalité de l'opération d’achat / vente en toute sérénité pour le compte de ses clients.

Pour votre sécurité, tous nos compromis se signent chez notaires et nous ne détenons aucun fonds pour le compte de nos clients. 

Pour toute question, appelez-nous au 05.35.54.28.04, nous sommes à votre service.

 

Vendre un bien immobilier > Conseils vendeurs > Evaluation professionnelle > Diagnostics immobiliers > Processus de vente